L'image martienne de la semaine par Gilles Dawidowicz
Semaine 17 (24 avril)

Deimos (1ère partie).

La sonde Viking 2 Orbiter a prit ce cliché inquiétant de Deimos, à 1 400 km de distance. Cette lune apparaît compacte et sa surface très lisse mais des images prises plus près et à haute résolution montreront plus tard qu'il n'en est rien. En fait, une grande partie des cratères d'impact sont fortement érodés ou partiellement comblé de régolite. Deimos fait environ 14 km du haut en bas sur ce cliché.

Deimos à 500 km de distance, vue par VO2.

Vue par VO2 d'une partie de "l'hémisphère" Nord de Deimos, à 500 km de distance.

Nous avons plusieurs fois parlé dans cette chronique du premier satellite de Mars, le fameux Phobos.

Nous n'avions jamais présenté son autre lune, la non moins fameuse Deimos.

Deimos est la plus petite des deux lunes de Mars. Elle porte le nom dans l'Iliade, de l'un des chevaux attelés au char du Dieu de la guerre (Mars pour les romains et Ares pour les grecs). Pour les grecs, Deimos est un aussi l'un des fils d'Ares et d'Aphrodite et signifie la terreur.

Découverte le 18 août 1877 par Asaph Hall, la petite lune a pu être photographiée par la sonde Viking Orbiter 2 mais n'a malheureusement jamais été photographié ni par la sonde MGS, ni par la sonde MEX…

Pour les astronomes, Deimos orbite de manière circulaire autour de Mars, à la distance de 23 459 km. Son orbite est par ailleurs faiblement inclinée par rapport au plan équatorial de Mars (1,8°) et son diamètre est de 12,6 km (15 x 12,2 x 11), pour une masse de 1,8e15 kg.

Deimos tourne beaucoup plus lentement que Phobos autour de sa planète, et contrairement à ce dernier, se lève à l'Est et se couche à l'Ouest vu depuis la surface. Il met 36 heures pour atteindre le zénith et effectue une révolution complète en 30h et 18min.

Comme c'est le cas pour d'autres planètes du Système Solaire (la Terre ou Pluton notamment), la rotation des lunes de Mars est synchrone, ce qui entraîne que Phobos et Deimos montrent toujours la même face à leur planète, leurs grands axes pointés vers la surface.

Etant très proches de Mars, les deux petits corps ne sont pas visibles depuis certaines régions, dont les régions polaires. Pour apercevoir Deimos, un observateur doit se trouver entre -82° et +82° de latitude. Par ailleurs, Deimos s'éloigne peu à peu de la planète et finira dans plusieurs millions d'années par s'en arracher, pour finalement se perdre sur une route solaire…

Comme Phobos, Deimos est un corps planétaire cratérisé et s'apparente à la Classe C des astéroïdes, riches en carbone et en glace. Probablement perturbés par la présence de Jupiter, Phobos et Deimos ont dû être capturés par la planète rouge…

Tout comme Phobos, la seconde lune de Mars possède un albédo voisin de 0,05 et une densité de 1,9. Sa surface parait toutefois beaucoup plus lisse et nettement moins cratérisée que celle de Phobos, car elle est très probablement recouverte d'une épaisse couche de régolite. Les deux satellites possèdent pourtant la même densité de cratères... Sur Deimos, les plus petits sont enfouis sous une couche de 10 à 50 m d'épaisseur en moyenne. Ce petit corps étant plus éloigné de Mars que ne l'est Phobos, le régolite se dépose en masquant les reliefs et autres caractéristiques de surface.

© Texte : Gilles Dawidowicz/APM
© Images : NASA


Détails de la surface d'une région " équatoriale " de Deimos, à 50 km de distance. L'image fait environ 1,4 km de large. Notez le nombre important de cratères d'impact, primaires et secondaires. Notez également leur aspect plus ou moins frais. Il semble que le régolite en recouvre la majeure partie et que des processus de surface postérieurs aux impacts se sont produits. Le Nord est vers 11h30.

Les cratères de Deimos s'accompagnent de stries, sur ce cliché de VO2. L'origine de ces stries de surface est inconnue mais elles pourraient provenir du souffle d'un impact voisin… L'image couvre une région de 1,3 km de large et le Nord est vers 11h30.



L'une des images les plus précises de Deimos, obtenue à 30 km de distance par VO2. Elle couvre une zone de 1,2 par 1,5 km et les plus petits détails visibles font 3 m environ. Certains des cratères d'impact visibles ici sont probablement recouverts d'une couche de régolite de 50 m d'épaisseur environ. Des blocs visibles sur ce clichés font entre 10 et 30 m de large. Le Nord est vers 11h30.





Nomenclature sur Deimos L'union Astronomique Internationale a choisit de nommer 2 cratères d'impact sur Deimos :
  • Swift (0,0° N - 0,0° W) Diamètre < à 0 km, du nom de Jonathan Swift, écrivain britannique (1667-1745)
  • Voltaire (0,0° N - 0,0° W) Diamètre < à 0 km, du nom de Voltaire, pseudonyme de François Marie Arouet, écrivain français (1694-1778).